PEINTRE, Johannes Zacherl

Johannes Zacherl peint.

Il peint avec "voracité", en embrasant tout ce qui l’entoure.

Chaque chose, chaque signe deviennent des prétextes; ils sont aussitôt converti en lignes, couleurs, surface, "épaisseurs".

La vie est courte, les émotions sont intenses, il lui faut les retransmettre immédiatement et sans attendre.

Son geste est précis, puissant, mais demeure subtil et déterminé.

Ses mouvements sont amples et les couleurs vibrent , se métissent et se conjuguent sous son pinceau.

Les toiles sont immenses, elles emplissent l’espace disponible, il devient impossible de ne pas pénétrer au sein des mondes créés et suggérés par Johannes Zacherl.

L'acte de peindre même, devient une danse consacrée...

L’idolâtre vénéré est indifféremment un corps de femme, une paire de chaussure, une fleur, un poisson.

Il danse tout autour de son modèle, l’admire sous tous ses aspects, le ressent, s'en empreigne, puis, enfin, saute, esquisse, renvoie, éclate, se projette, tel un bagarreur,... ...Un peu comme si sa vie dépendait d’un coup de pinceau maladroit, d’un moment d’inattention, d’un relâchement de concentration.

Ses œuvres font partie de nombreuses collections publiques et privées.

Ses actes de peintre font de chaque création l'expression d'un déferlement d'émotions et d'expression artistiques.

Préférant les grands formats qui lui permettent une liberté de geste et de mouvement plus évident, il transmet, par ses œuvres, l’énergie, la poésie et la force qui l’animent.